Réflexion d’une accro au relooking

29 mars
8 Commentaires

Pour illustrer mon article, je vous invite à découvrir ou à redécouvrir des femmes et des hommes avec qui j’ai eu le plaisir de travailler en conseil en image et qui sont aujourd’hui des acteurs « audacieux » de leur image !

J’aime « bloguer » pour plusieurs raisons. La première est qu’ainsi je partage bien au-delà de ma clientèle, des conseils et des astuces Mode et Beauté. C’est un prolongement évident de mon métier de conseillère en image. Et là, je m’éclate !
Mais l’essentielle raison, celle qui m’a poussé à me lancer dans l’écriture d’un blog, c’est la profonde envie de partager mes histoires, mes expériences, mes états d’âmes et j’ose l’avouer, d’initier peut-être un jour des conversations entre nous. Et là je vibrerai !
C’est précisément de cette envie qu’est né ce nouvel article. Aujourd’hui donc pas de conseils pratiques mais une réflexion sur un constat qui m’interpelle, la difficulté « d’avouer » qu’on ait eu besoin de faire appel à une conseillère en image.
N’y voyez pas là un coup de pub pour mettre en avant tous les bienfaits du relooking afin de développer ma petite entreprise, ce serait bien mal me connaitre.
Par contre, l’idée timide de faire bouger les idées reçues et évoluer les mentalités, sans aucun doute !

relooking aix en provence
C’est une évidence, peu de femmes évoquent le fait qu’elles aient ressenti le besoin de faire appel à une conseillère en image. Entendons-nous bien, je ne porte ici aucun jugement car effectivement ce n’est ni bien ni mal de souhaiter conserver cette décision pour soi. En fait la vraie question est ailleurs.
Garder sous silence cette démarche, est-ce véritablement pour préserver son jardin secret, pour laisser planer le mystère sur les changements d’apparence ? Ou le choix du mutisme ne découle-t-il pas de la crainte voire de la peur d’être mal comprise, mal vue, pire encore mal jugée et critiquée ?

Vous ne le savez peut -être pas mais je suis tombée dans la marmite du conseil en image parce que j’ai vécu à titre personnel, l’expérience d’un relooking. Or, parler de ma démarche n’a jamais été un problème pour moi, bien au contraire. A l’époque, je n’avais absolument pas réalisé que pour d’autres personnes qui avaient vécu la même expérience, il soit bien plus délicat et compliqué de l’évoquer. Aurais-je été naïve et un chouia bisounours ? C’est possible …
Pour ma part, cette belle aventure fut révélatrice d’une vocation me propulsant de l’autre côté du miroir pour devenir à mon tour celle qui accompagne dans la valorisation de l’image. C’est là que peu à peu j’ai compris en écoutant mes clientes, qu’elles ne sont pas toutes aussi fières que moi d’arborer l’étendard du conseil en image, c’est carrément tout l’inverse, elles s’en cachent.
Plusieurs de leurs propos m’ont progressivement mis la puce à l’oreille. A la question que je pose régulièrement en entretien « Êtes-vous soutenue dans votre démarche ? », elles me répondent 8 fois sur 10 « Ha mais dans mon entourage proche, je n’ai mis personne au courant. »
Mais pourquoi donc ?
Combien de femmes m’avouent aussi se sentir un brin vexées lorsqu’elles se voient offrir un accompagnement shopping ou un cours de maquillage alors que ce sont bien elles qui ont suggéré l’idée du cadeau. Finalement l’attention bienveillante est alors interprétée comme un jugement négatif et la confirmation par l’entourage qu’elles ne savent pas y faire avec leur look …
Troublant non ?
conseil en image - image en chemin
Ces diverses réactions m’ont permis de prendre conscience qu’en réalité, beaucoup d’entre nous n’assument pas leur démarche. Elles sont certes persuadées du bienfondé de leur décision mais elles redoutent le regard de l’Autre et ses interprétations. En résumé, faire appel à une conseillère en image, ça veut dire que « tu t’habilles comme un sac, que t’as pas de goût, que t’es pas tendance ou pire que t’es moche !  »
Mais pourquoi tant de haine ?
Je suis persuadée que certaines émissions TV sont en partie responsables de cette conclusion hâtive. Les femmes sélectionnées pour faire le show car c’est bien d’un spectacle dont il s’agit, ne sont absolument pas représentatives des femmes qui viennent à ma rencontre. Souvent je trouve qu’elles véhiculent un côté vraiment
« too much » et superficiel qui insinue que le conseil en image est réservé à une certaine catégorie de personnes.
Et ne parlons pas du fameux « avant / après » arboré dans ces émissions mais aussi sur combien de sites de professionnels du relooking, diffusant ce message juste horripilant, « qu’avant ton relooking, ben t’étais franchement pas top et qu’après t’es juste bombesque » avec photos à l’appui s’il vous plait !
Avec tout ça, on comprend mieux pourquoi il est si difficile d’assumer non ?
C’est clair, si tu fais appel à une conseillère en image, on t’assimile à  » une écervelée fashionista obsédée par sa manucure  » ou à  » une veille célibataire qui vit dans sa campagne profonde.  »
Bonjour les clichés !!!

Essayons donc de replacer le curseur au bon endroit.
Toutes les femmes avec lesquelles je travaille sont des personnes qui, à un moment donné de leur vie, ne se sentent pas ou plus en accord avec leur apparence. Est-ce pour autant qu’elles n’ont pas de goût vestimentaire, pas de style ou qu’elles ne sont pas séduisantes ?
Certainement pas ! Et bien au contraire, elles ont l’intelligence d’esprit de se poser pour réfléchir sur ce qu’elles ont envie d’exprimer d’elle-même au travers de leur apparence et le courage (oui oui je dis bien le courage!) de se lancer dans l’apprentissage.
Pourquoi devrait-on avoir honte d’apprendre ?
On assume bien de prendre des cours de cuisine avec un chef, d’être soutenu par un coach sportif ou de faire appel à une diététicienne pour remettre un peu d’ordre dans notre assiette.
Hé bien pourquoi devrait -t-on avoir honte et ne pas assumer d’apprendre à se maquiller, à se coiffer, à s’habiller pour se mettre en valeur ?
Certaines âmes « charitables » vous diront que pour elles « M’enfin c’est inné tout ça ! ». Mon œil !
Croyez-moi, elles ont appris aussi, en feuilletant les magazines, en s’inspirant de looks sur Instagram, en regardant des tutos, en discutant avec les copines, en écumant le boutiques. Ce sont bien des modes d’apprentissages non ? Et le choix d’être accompagnée par une professionnelle de l’image en est un autre ! Chacun sa méthode pour atteindre l’objectif ultime, celui de se sentir (le plus souvent possible) aligner entre son être et son paraitre, son dedans et son dehors et arrêtons enfin de diaboliser cette quête qui n’a rien de futile, mais ça, c’est un autre sujet 😉

Pour faire avancer la réflexion, n’hésitez pas à donner vos impressions sur le sujet et me dire comment vous avez assumé (ou pas) votre conseil en image ?
Et pour toutes celles qui n’auraient pas encore franchi le pas, le regard de l’autre serait-il justement un frein au passage à l’acte ?
La parole est à vous !
conseil en image avignon

 

  1. Mireille

    mars 30

    Cet article est pour moi, particulièrement touchant. comme chaque fois je me laisse emporter par ton style. Que tu es belle ma Fille, mise en photo par ton fils! Vraiment super réfléchi et trop bien écrit!

    • Véronique

      mars 30

      Toujours prem’s à me lire Mum 😉 et ce matin, j’étais trop fière de faire lire ton message aux copines… C’est à la fois touchant et tellement drôle de communiquer ainsi…
      Je t’embrasse tendrement

  2. Maryse

    avril 4

    Suite à votre article, mon mari ma fait découvrir votre blog. J’ai adoré vos articles. Il y a quelques années, nous avons eu le plaisir de vivre le conseil en image dans le Nord de la France et je n’ai eu aucun problème pour en parler avec ma famille et mes amies. Bien sûr certaines personnes ont été surprises de notre démarche. J’ai eu droit à toutes sortes de remarques ( Pourquoi avoir payé un coach alors que tu aurais pu t’acheter plus de vêtements ? , Moi je sais faire je suis une fashionista, je parcours les boutiques tous les week-ends. Pourquoi, mais tu ne savais pas te maquiller ? ). Alors je vais parlé au nom de ces beaux sourires, de tous ces hommes et femmes qui ont vécus cette expérience, Non hier je ne me considérais pas comme MOCHE mais depuis ce jour, j’arrive à être moi même et j’apprécie le nouveau regard des autres. Merci à vous pour votre travail et un petit aux fashionistas.

    • Véronique

      avril 4

      Maryse, je vous remercie pour votre message et votre témoignage est précieux car il permettra peut-être à certaines d’entre nous de finalement franchir le pas sans trop se préoccuper du regard de l’autre.Realiser un conseil en image est une expérience bousculante certes mais surtout enrichissante et qui fait effectivement évoluer le regard que nous portons envers nous mêmes, l’essentiel non ?

  3. Heureuse de ton retour ⚘
    Magnifique article à ton image.
    A bientôt

    • Véronique

      avril 6

      Je te remercie Maryse pour ton message qui me fait chaud au cœur…

  4. Catherine CHIABODO

    avril 8

    J’ai fait appel à Véronique pour mon conseil en image, ni parce que je m’habillais comme un sac, ni que je n’avais pas de goût, ni que j’étais moche, peut-être parce que je ne me trouvais pas assez tendance.
    La vraie raison pour laquelle j’ai fait appel au conseil en image était tout simplement pour être moi. Ne répondre à aucun diktat quel qu’il soit mais être en harmonie entre ma personnalité intérieure et l’image que je véhicule à l’extérieur. Et ce rapprochement entre le moi profond et l’image de moi reçue par les autres fait un bien fou. Outre les compliments « tu n’aies pas la même personne que celle que j’ai connue il y a quelques mois », c’est vraiment de l’harmonie qui se dégage ». Et ça, les autres y sont vraiment sensibles.
    Pour avoir fait un parcours assez complet du conseil en image, grâce à Véronique, j’ai appris à faire mon teint (adieu tâches et rougeurs moches), à me maquiller dans des couleurs qui vraiment me vont (le bleu marine avec mes yeux verts est top alors que le violet et le marron ne sont pas pour moi… mais conseillés par la vendeuse de parfumerie) et le clou de l’apprentissage a été la colorimétrie (je ne serai jamais blonde platine et les chemisiers blanc neige éclairent mon visage et me donne une pêche d’enfer). Aujourd’hui je me sens être une princesse au quotidien (et pas seulement celle d’un jour).

    • Véronique

      avril 8

      Catherine, tout d’abord un grand merci pour ton message qui reflète bien que le conseil en image est un véritable travail sur soi et aussi un apprentissage qui se fait en plusieurs étapes.
      Et je le confirme, tu es devenue une actrice audacieuse et talentueuse de ton image!
      Petit conseil du jour : pour le maquillage de tes yeux, tu peux sans souci te maquiller en violet mais choisis le intense et profond car au contraire avec du violet, les yeux verts sont mis en valeur et ce peut être très beau 😉 Quant au marron plus passe partout mais parfois bien pratique pour un makeup plus naturel.
      A très bientôt pour de nouvelles aventures à vivre ensemble 😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *