Ma tenue phare du mois de Mai

29 mai
1 Commentaire

Quel curieux mois de mai nous avons eu ! Je ne sais pas pour vous mais s’habiller en mode printemps n’a pas été chose simple pour moi !
Pour la petite histoire, le jour du shooting de cette tenue, le vent était tellement glacial et le soleil si peu au rendez-vous que nous avons dû finalement renoncer. Vous auriez vu ma tête sur les photos, un air crispé et figé tellement j’étais frigorifiée ! Franchement j’faisais pas rêver…mais comme c’est difficile de faire croire qu’il fait 25 degrés dehors alors qu’on est à peine à 12 ! J’ai eu à ce moment-là une pensée émue pour ces jeunes femmes qui posent en maillot de bain en plein hiver…
Donc à force d’attendre l’arrivée du soleil et des douces températures, mon look de mai devenait à 2 jours près, celui du mois de juin ! Mais on y est arrivé ENFIN ! Les photos sont dans la boite et je vais pouvoir vous parler de ce look qui matche quand même mieux avec le retour des beaux jours !

sessun aix-en-provence
C’est une tenue qui me tient particulièrement à cœur et ce pour plusieurs raisons.

Tout d’abord parce que la pièce phare de cette tenue, ce sublime pantalon vert, m’a été offert par une personne qui compte beaucoup pour moi, une amie chère que j’ai rencontrée à mes débuts dans le conseil en image et qui a toujours cru en moi. J’en profite d’ailleurs ici pour lui dire un immense merci. Aparté ‘émotion’ clos, je reprends le fil de mon histoire :
Nous étions donc toutes les deux sur Aix-en-Provence, dans la boutique Sessun, marque que j’affectionne notamment pour les coupes de leurs pantalons larges qui sont, si vous aimez ce type de coupes, juste parfaites pour souligner la taille, vous faire un fessier de dingue et changer de l’éternel slim .
Je repère très rapidement ce pantalon. Vous allez me dire, vu sa couleur c’était pas bien compliqué de le repérer. Ce pantalon me fait vraiment de l’œil mais sa couleur m’intimide aussi beaucoup.
Alors je vais, je viens, je le touche, je le scrute sous tous les angles, je regarde l’étiquette 10 fois bref je lui tourne autour sans oser y aller pour de bon ! Ça vous parle tout ce « cinéma » qu’on fait quand on hésite à essayer un vêtement pour des milliers de raisons …
Mon amie qui a bien senti cette attraction me dit, ce que d’ailleurs j’aurais pu dire à une cliente en accompagnement shopping : « Y a qu’en essayant que tu pourras te faire une idée précise de ce que ça donne ».
Et elle a raison ma copine ! Si nous avons un élan du cœur pour une pièce, ne surtout pas le refréner mais s’écouter et passer en cabine car très objectivement, que risque-t-on ?

Vous connaissez bien évidemment la fin de mon histoire, l’essayage a été concluant !
Je suis donc l’heureuse propriétaire d’un pantalon large couleur menthol.

sessun aix-en-provence
Sacrée couleur n’est-ce pas … Et vous le savez maintenant, je n’avais pas pour habitude de porter des couleurs aussi intenses et fortes comme celle-ci justement. J’ai commencé prudemment l’été dernier en achetant le fameux pantalon couleur orange brûlée à qui j’ai consacré tout un article . J’ai continué sur ma lancée avec un pull bleu électrique La Redoute puis avec le pull vert de chez American Vintage que j’ai adoré porter cet hiver. Enfin, j’ai osé le rouge grâce à un gilet magnifique de chez Sézane, offert pour mon anniversaire par ma famille, sensible à mon envie de nouvelles couleurs dans ma garde-robe.
Tout ce discours pour vous prouver encore une fois que nous pouvons toutes faire évoluer nos habitudes vestimentaires mais qu’il faut y aller à son rythme, progressivement. Et je crois bien qu’ouvrir le champ des possibles est encore plus délicat lorsqu’il s’agit de faire évoluer sa palette de couleurs car nous avons un rapport très affectif avec les couleurs.

sessun aix-en-provence
Il y a bien évidemment des raisons qui expliquent pourquoi nous sommes addict à certaines couleurs tandis que d’autres ne nous plaisent pas du tout. Mais parfois il ne s’agit pas que d’une simple affaire de goûts… Il y a aussi des couleurs que nous aimons mais qu’on ne s’autorise pas à porter.
Il y a quelques années en arrière, j’affirmais :
« Moi du vert sur le dos mais jamais de la vie ! ». Non pas, parce que je n’aimais pas cette couleur et ses nuances mais que celle-ci était LA couleur de ma maman, une partie de son identité visuelle, un de ses signes de reconnaissance. D’ailleurs je me rappelle cet ensemble tailleur jupe vert amande qu’elle portait merveilleusement bien le jour de mon mariage.
Aujourd’hui ma maman affectionne toujours autant le vert et de mon côté, c’est une couleur que je me suis enfin permise de faire entrer dans ma garde-robe jusqu’à l’assumer en quasi total look !
Et preuve à l’appui, avec cette tenue du mois de mai où curieusement le dicton ne nous dit-il pas de faire « que » ce qui nous plait !
Voilà donc la seconde raison pour laquelle cette tenue me tient à cœur : elle est une nouvelle étape franchie dans l’évolution de mon image .
La conclusion de ma p’tite histoire est qu’il est intéressant d’identifier les raisons qui nous poussent à éviter certaines couleurs. Peut-être que les réponses nous permettront ainsi de passer des caps pour faire entrer de nouvelles couleurs dans nos tenues. A méditer en sirotant une bonne tasse de thé 🙂

sessun aix-en-provence

Parlons maintenant des harmonies que nous pouvons créer avec une couleur forte comme ce vert menthol !
Je peux concevoir ne pas y être allée de main morte avec le vert en associant au pantalon, un t-shirt de chez Majestic Filatures dans une autre nuance de vert et tout aussi intense. Vous imaginez bien que ce duo vitaminé n’est pas le fruit du hasard. En fait j’ai utilisé cette astuce qui consiste à associer entre elles des couleurs de même intensité.
Quand au sein d’une même tenue, on veut pouvoir porter plusieurs couleurs et je ne parle ici de couleurs neutres ou basiques, il est conseillé (surtout lorsqu’on débute dans l’art d’associer les couleurs), de mélanger entre elles soit des couleurs vives soit des couleurs pastel.Vous essaierez, ça fonctionne assez bien !
Par contre j’ai volontairement choisi des accessoires de couleurs neutres ou métallisées comme ici l’argenté et le blanc afin de calmer le jeu car pas question pour moi de ressembler à Shrek ou pire au personnage de la pub d’un certain organisme de crédit…
Et même si habillée ainsi je ne passe pas inaperçue, je me sens vraiment à mon aise dans cette tenue qui fleure bon la liberté et l’optimisme !

sessun aix-en-provence
sessun aix-en-provence
sessun aix-en-provence

Une autre harmonie qui fonctionne à tous les coups et qui permet de porter une couleur forte sans se prendre la tête est de l’associer à un autre vêtement dans une couleur basique.
En fait les couleurs basiques ont ce potentiel de venir calmer la couleur forte mais sans l’éteindre.
Ici, le vert puissant du pantalon qui reste la pièce phare du look, est adouci par le blanc pur du t-shirt de chez Sessun aussi ! Les chaussures dorées se font discrètes toujours dans un souci de ne pas focaliser sur les chevilles . Quant aux boucles d’oreilles dorées, elles apportent la lumière autour du visage.
Voilà une tenue typiquement printanière qu’il est très simple d’assumer en toute circonstance malgré la présence d’une couleur forte.

sessun aix-en-provence
sessun aix-en-provence

Bien entendu, vous pouvez reproduire ce type d’association « couleur forte + couleur basique » avec n’importe quelle couleur. Pensez au rouge et au gris, à l’orange et au bleu marine, au bleu Klein et au camel qui sont des associations sublimes !
Et ‘du côté de chez vous’, est-il facile de porter des couleurs vives dans vos looks ?
Si c’est le cas, faites-nous part de votre expérience haute en couleur !
Dans le cas contraire, j’espère que cet article vous ouvrira de nouvelles perspectives colorées .

sessun aix-en-provence

  1. Mireille Gaudin

    mai 29

    Que le vert te va bien! Je suis heureuse de t’avoir passé le virus! Toujours de magnifiques photos! Bisous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *