Ma tenue phare du mois d’Août 

29 août
4 Commentaires

Hello tout le monde j’espère que vous avez bien profité de vos vacances ! Pour ma part, celles-ci ont été oxygénantes, ressourçantes et sportives, particulièrement durant de la semaine passée tout près d’Annecy, à Talloires. Si vous me suivez sur Instagram, vous avez certainement dû voir passer des photos et des story des petits coins de paradis que nous avons découverts par là-bas. Les randonnées en montagne sont à couper le souffle au propre comme au figuré ! Mais cette année, quelle bonne surprise de constater à quel point ma condition physique s’est améliorée. L’été dernier, j’aurais été incapable d’additionner au compteur autant de dénivelés et surtout sans être obligée de m’arrêter tous les 3 mètres pour reprendre ma respiration et fulminer en constatant mon état proche de l’agonie…
A quoi dois-je mes progrès d’ascension ?


D’abord à moi-même ! Et à la reprise du sport of course

Je n’ai jamais été sportive dans l’âme. Comme peut-être certaines d’entre vous, j’ai eu mes phases ‘longueurs de bassins’, ‘cours de gym en collectif’ ou encore ‘danse contemporaine’. Chacune de ces périodes correspondant à un état d’esprit, à une certaine relation à mon corps. Rien de durable, juste des moments de vie plus ‘sportifs’. Mais force est de constater que depuis plusieurs années, je ne pratiquais plus aucune activité sportive, nada ! Et alors me direz-vous ? On n’est pas tous obligés de faire du sport pour se sentir bien dans ses baskets !
Mais perso, l’envie de m’y remettre a ressurgi … Vous imaginez bien que cette soudaine envie n’est pas arrivée là sans raison. Mon stress quasi permanent de ces derniers mois en est le déclencheur ! Devrais-je d’ailleurs le remercier pour ce boost efficace 😉 ?
Réalisant mon incapacité à gérer ces angoisses toujours plus envahissantes, j’ai réfléchi très sérieusement à une solution qui pourrait me convenir et après quelques discussions familiales et réflexions personnelles, la reprise du sport m’est apparue comme une évidence.
Comme à mon habitude, j’ai fait le point sur ce que je recherchais si je me remettais au sport et surtout dans quelles conditions je désirais m’y remettre.
Voilà ce qui est ressorti de mon introspection :
– l’objectif principal : me défouler et me vider l’esprit (ma priorité du moment) .
– Pas d’horaires imposés (à double tranchant pour l’engagement certes mais tellement plus simple vu mon agenda et mes deux jobs ).
– Ne compter que sur ma petite personne (avec les copines c’est fun mais souvent on active plus la langue que le corps ).
– Un lieu proche de chez moi (ne pas perdre de temps en déplacement, j’en fais déjà trop!)
– Une activité où je ne culpabilise pas d’avoir jeté de l’argent par les fenêtres ( terminés les abonnements à l’année me croyant ultra motivée pour au final laisser tout tomber le premier trimestre).

Grâce à cette méthode dite de l’entonnoir, un sport s’est imposé gentiment à moi : le running .
J’avoue que sur le coup, cette évidence ne m’a pas franchement fait sourire …
Moi courir ? Mais jamais de la vie, je vais y laisser mes poumons et mes jambes ! Faut déjà être sportif ! Ce n’est pas un sport accessible à une nana qui ne fait plus rien depuis des années !
Or mon mari, philosophe à ses heures perdues, a rétorqué à toutes mes affirmations non fondées : « Arrête de parler et de cogiter Véro, enfile ta paire de baskets et vas -y ! ». Et tout en rouspétant  j’y suis allée ! Cette première course a été mémorable puisque j’ai failli tomber dans les pommes au bout de 15 minutes ! J’en rigole maintenant mais sur le moment, je n’en ramenais pas large…
Pourtant, malgré cette expérience peu concluante je me suis accrochée ; l’intuition qu’il fallait que je persévère encore et encore. Eh bien croyez-le ou pas, aujourd’hui ça fait 4 mois que je cours !
Et surtout que je m’y tiens car j’y ai pris goût à la course à pied dans la montagnette parmi les lapins !

Je peux même affirmer que le running répond carrément à mes attentes (cf. ma p’tite liste ) :
– J’ai la chance de pouvoir aller courir sans avoir à prendre ma voiture.
– J’y vais quand cela m’arrange mais j’ai noté sur mon agenda mes rendez-vous « avec moi-même », histoire de ne pas les faire passer à la trappe.
– Quand je cours, je pense moins et je finis en nage carrément détendue !
– Quant à ce que cela me coûte, au début absolument rien puisque j’ai fait avec les moyens du bord. Ma vielle paire de baskets Nike, des T-shirts, des leggings Décathlon et H&M que j’avais déjà pour marcher ont pu faire l’affaire un certain temps. Et puis il y a de cela 15 jours, j’ai eu envie de me faire plaisir en investissant dans une tenue de running digne de ce nom. Je suis consciente que l’évolution de mon corps y est pour quelque chose dans ce désir de me sentir ‘en phase’ dans ma tenue de sport. Et pourtant cette évolution corporelle est un point qui ne figurait pas sur ma fameuse liste. Ça peut paraitre curieux mais je n’avais pas envisagé un tel changement autant sur la plan de ma condition physique que sur mon enveloppe. Or  le constat est évident ! Mon corps a bel et bien changé mais je dirais que c’est essentiellement la relation avec mon corps qui a changé. J’ai le sentiment d’occuper différemment mon espace corporel. Je me sens plus tonique, plus ancrée, plus présente et c’est un ressenti carrément nouveau pour moi.
Alors hyper motivée, je me suis mise à la recherche de ma nouvelle tenue pour courir. Je voulais une marque un peu différente de celles qu’on voit partout comme Nike, Salomon, Asics et j’en passe.
Et j’ai fini par découvrir sur Internet la marque Lorna Jane, une très très jolie pépite Mesdames !
Cette marque de vêtements de sport a été créé par une femme Lorna Jane Clarkson. Comme souvent quand je m’intéresse à une nouvelle marque, c’est d’abord l’histoire de son origine et les valeurs qu’elle porte qui m’ont séduites. Puis j’ai adoré les collections et qu’elles soient imaginées par une nana sportive saute aux yeux ! La marque allie l’ultra confort, la qualité des vêtements et la féminité. Je pense qu’on peut toutes y trouver notre bonheur car les vêtements peuvent être très simples et sobres ou beaucoup plus colorés et avec des imprimés mais toujours de bon goût.

Voilà quelques précisions concernant la tenue que j’ai choisie :
Le legging est un 7/8, longueur d’ailleurs assez difficile à dégoter mais pour moi qui suis courte sur patte, c’est la longueur idéale. Le tissu du legging est ultra doux et très confortable. Sa taille haute et sa matière ultra gainante mais pas oppressante assurent un maintien au top et font à mon sens une jolie ligne et de belles gambettes aussi .


Pour ce qui est de la brassière, je l’ai sélectionnée en fonction de ma poitrine. Comme je fais un 85 D, j’ai besoin avant tout d’un bon maintien. Jusqu’à présent les brassières achetées chez Décathlon ou Nike m’écrasaient littéralement la poitrine. Certes j’étais maintenue mais avec la désagréable sensation d’avoir des obus aplatis en guise de seins.
La brassière Lorna Jane n’a strictement rien à voir ! Le maintien et le confort sont bien au rendez-vous et cerise sur le gâteau, ma poitrine est aussi mise en valeur, il y a un p’tit effet push up que j’aime beaucoup .


Quant au débardeur, il très léger, bien coupé, ni trop large ni pas assez, avec une partie en maille dans le dos, détail technique (pour rester au frais ) mais aussi très féminin. D’ailleurs si vous allez voir la collection d’un peu plus près, vous constaterez que tous les débardeurs ou t-shirts de la marque sont réalisés dans le souci du détail. Les jeux de bretelles, les décolletés devant et dans le dos sont vraiment pensés pour valoriser le corps de la femme.

Dernier détail, un petit cœur rouge est caché sur chaque pièce signifiant justement que tous les vêtements Lorna Jane ont été conçus avec soin et attention.
Et même si vous n’êtes pas une adepte du running, vous pourrez aussi composer une confortable mais non moins féminine tenue pour vos séances de yoga, gym, pilates, muscu ou même randos.

lorna jane
lorna jane

J’espère que cet article ‘récit de vie/partage d’expériences (plus que de conseils ) ’ vous aura plu.
Vos petits messages et vos retours sont les bienvenus, je les attends avec impatience et même si vous ne faîtes pas forcément partie de la génération du ‘Blogging’, ce serait carrément sympa de pouvoir échanger avec vous, par ici 🙂 .
Alors à vos baskets heu pardon claviers et dites-moi si pour vous le sport est aussi une soupape de sécurité ou si vous avez d’autres solutions pour décompresser.

 

  1. Mireille Gaudin

    août 30

    Quelle belle énergie et un mental d’acier

    • Véronique

      septembre 1

      Merci ma p’tite maman ! toujours fidéle 😉
      Des bisous

  2. Julie

    septembre 1

    L’article est génial ! La tenue est faite pour toi ! Et tous les conseils sont supers ! J’adore et je ne me lasse pas de te lire !!! Bonne rentrée demain. A très bientôt j’espère
    Gros bisous

    • Véronique

      septembre 4

      Coucou Julie,
      Un grand merci pour ton message adorable et super motivant !!!
      CA y est rentrée faite, ouf…D’ailleurs,j’ai pu aujourd’hui m’atteler à mon nouvel article 😉
      J’espère qu’il te plaira car je m’adresse tout particulièrement à toutes ces femmes dont nous faisons partie, qui courent après le temps …
      Mais je n’en dis pas plus.
      Je t’embrasse bien fort et j’espère a très bientôt .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *