Les «Twentysomething» et le Relooking, compatible ?

19 janvier
1 Commentaire

On me demandait tout récemment si conseil en image ou le relooking pouvait se vivre à n’importe quel âge. Je ne pourrais pas répondre de 7 à 77 ans, ce serait selon moi, malhonnête et anti professionnel ! Quant à l’adolescence, je pense que c’est une période délicate et pour ma part, je préfère accompagner les ados sur des prestations de maquillage ou de colorimétrie.

Par contre, j’ai eu le plaisir de travailler  avec Morgane et Delphine dont je vous raconterai les histoires plus précisément dans de prochains articles. Mais quand j’ai eu sous les yeux les photos sublimissimes de ces jeunes femmes, j’ai compris qu’il fallait que j’écrive un article sur leur tranche d’âge, les 20/25 ans ou comme disent les Américains «les twentysomething» et le conseil en image.

Ce qui m’a frappé avant tout, c’est leur maturité à l’une et à l’autre et leur style déjà bien affirmé. Morgane et Delphine ont déjà pris leur vie en en main et professionnellement elles savent où elles veulent aller.

Petit retour dans mon passé : Perso à 20 ans, j’errai à la fac de Lettres, mes looks s’inspiraient de ceux des copines (Oh la copieuse !) et je pense sans exagérer que j’ai attendu la trentaine pour trouver mon style et la quarantaine pour trouver ma voie !

Alors vous allez me demander : «Mais pourquoi sont elles venues te voir ?»
Justement pour travailler ce paradoxe particulièrement frappant dans notre société actuelle. D’ailleurs à ce sujet, j’ai lu un article très intéressant où le professeur de psychologie Jeffrey Arnett explique que les 20/ 25 ans représentent un phénomène inédit dans l’histoire humaine. Ils  ne sont plus des ados mais pas encore des adultes.

Entre 20 et 25 ans, c’est la période où l’on entreprend des aventures, des voyages, des relations avec une désinvolture que l’on n’a plus par la suite.
On teste, on essaye, on brise les conventions, on joue à aller au delà des règles en matière de mode mais aussi du reste…
On se cherche et on multiplie les expériences stylistiques et les erreurs nous font avancer et mieux nous connaître.
Mais comme on entre aussi très rapidement et parfois un peu brutalement dans la cour des grands, on a besoin impérativement de trouver le bon look pour les entretiens dans les établissements, les demandes de stages, les examens sans se sentir déguiser pour Carnaval !

Franchement pas facile de trouver l’équilibre et de respecter qui je suis et l’âge que j’ai avec les impératifs de mon entrée dans la vie professionnelle.

C’est donc  pour cette raison que Morgane et Delphine m’ont demandé de les aider. En les accompagnant dans leurs recherches de tenues lors de shopping et en les orientant dans leurs choix stylistiques en fonction bien évidemment de qui elles sont, elles ont renforcé leur confiance en elle à des moments clés de leurs vies de jeunes femmes actives.

Si comme Morgane et Delphine, vous avez envie d’un petit coup de pouce bienveillant, franchissez la porte de L’image en chemin !

 

 

 

 

Vous aimerez aussi :

  1. Fanny Tiara

    janvier 19

    Article très agréable à lire.
    Continue dans cette voie Véro, j’adore !
    Tu joue bien ton rôle de grande soeur bienveillante 😉

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *