Le bijou, ce délicieux objet du désir… et du style bien sûr !

5 mai
10 Commentaires

Vous rappelez-vous des bijoux qui ont marqué le commencement de votre vie de femme, je parle de ceux qui vous ont vu grandir, que vous portez encore ou pas, mais qui restent chers à votre cœur.
Pour ma part si j’y réfléchis, je me souviens de ceux offerts par mon papa : un pendentif, petit scarabée en argent que je portais sur une chaine en ras de cou, une bague avec une sublime améthyste, ma première belle montre, une Gucci qui habille toujours mon poignet.
Ces bijoux ont pour moi une valeur affective forte et sont aussi les marqueurs de mon histoire personnelle, symboles de caps franchis, celui de la petite fille à l’adolescente puis le passage du statut de jeune fille à celui de jeune femme.

Le bijou est tout à la fois une mémoire de notre vécu, l’évocateur éloquent de la personne que nous sommes, l’affirmation de notre féminité, il souligne notre corps, sublime notre peau et ajoute à nos tenues vestimentaires, ce fameux petit supplément d’âme et de style (j’use et j’abuse de cette expression mais que voulez-vous, je l’adore !).
Or, pour l’aider à accomplir cette dernière mission avec brio, le bijou a besoin de nous, de notre bon goût et de quelques conseils que je vous laisse découvrir et adopter, ou pas 😉

Le bijou et notre corps : une histoire d’amour avant tout !
Si vous me suivez depuis le début de la série sur les accessoires (on en est déjà à l’épisode 3), vous avez dû lire que je conseille de respecter les proportions de nos accessoires avec celle de notre silhouette. Pour les bijoux, cette règle s’applique aussi.
Par exemple, j’ai des doigts assez courts et larges, si je m’amuse à porter un anneau délicat, ils vont paraitre encore plus massifs ! Je vais donc privilégier les bagues aux montures en hauteur, légèrement bombées et de taille moyenne qui me donnent la douce illusion d’avoir les mains d’une pianiste ou presque 😉
Imaginez aussi l’effet d’un pendentif de la taille d’un petit pois au creux d’une poitrine voluptueuse : égaré le pendentif… Un pendentif plus imposant s’arrêtant juste à la naissance des seins sera carrément plus approprié. Ou encore, vous faîtes moins d’un mètre soixante et votre sautoir vous arrive au nombril, vous avez perdu quelques centimètres oui ! mais pas en tour de taille…
On se dirigera plutôt vers une paire de boucles d’oreilles pendantes pour allonger le port de tête ou vers un collier, en évitant bien entendu le style ‘collier de chien’.
J’aimerais tout de même ici, apporter une petite précision. En effet, on lit souvent qu’on doit absolument éviter de porter un bijou dont la forme rappelle celle de son visage. Et là, je dis « MEFIANCE » car autant la règle sur le respect des proportions me parait évidente et fiable, autant celle sur les formes à ne pas reproduire me parait franchement tirée par les cheveux.
Non seulement, cette règle ne se vérifie pas forcément mais en plus je la juge carrément restrictive et frustrante. C’est juste impensable de m’interdire de porter des boucles d’oreilles aux formes géométriques et de m’imposer des créoles sous prétexte que mon visage est anguleux ! Non mais enfin !
Avant tout restons lucides et faisons appel à notre bon sens et à notre regard bienveillant dans le miroir, ‘mais OUIIIII, c’est possible 😊

Le bijou et notre style, L’expression de nos facettes multiples
Vous savez maintenant (cf. mon article sur les accessoires) que les bijoux donnent le ton, finalisent une tenue des plus basiques et parlent de la femme que nous sommes, en bien…
Ce sont de véritables ‘révélateurs’ de style dont on aurait tort de se priver.
Mais assortir ses bijoux est parfois une opération qui peut s’avérer périlleuse. Pas de panique, ni de froncement de sourcils car encore une fois, tout s’apprend !
Déjà, et ça Christina l’a dit bien avant tout le monde : « Mes chéries, on dépareille ! »
Mais qu’est-ce que cela veut dire exactement ?
Pour faire simple, vous évitez la parure collier/ boucles d’oreilles ou bague/bracelet, c’est franchement obsolète et tellement tristounet !
Imaginez plutôt des associations personnelles, à votre image, en créant de subtils contrastes et j’insiste sur le terme ‘subtil’.
Associez par exemple le précieux et la fantaisie, l’imposant et le fin, le contemporain et l’ancien, le long et le court, le voyant et le discret, tout en veillant à l’harmonie de ces cohabitations.
Pensez aussi aux mélanges des matières: tissu/métal, métal vieilli /bois ou  cuir/pierre,  cela fonctionne souvent très bien.
Pour les couleurs, je vous conseille de ne pas mélanger l’or avec l’argent. Et si vous créez une accumulation de bracelets ou de colliers, favoriser les harmonies en camaïeu.
Enfin, une association réussie pour un look élégant implique un choix stratégique. Demandez-vous d’abord quelle zone de votre silhouette vous souhaitez mettre en valeur. Si c’est votre décolleté, lancez-vous dans une accumulation de colliers mais par contre, allez-y mollo avec les boucles d’oreilles ou si vous avez choisi d’habiller un bras, limitez vous à des anneaux discrets aux doigts. L’idée étant d’équilibrer en laissant de l’espace entre les pièces fortes.
Je vous perds ? Besoin d’inspiration ?
Je vous en sers quelques-unes sur un plateau :

Le bijou, créateur de style à lui tout seul
Il existe des bijoux qui personnalisent en un clin d’œil nos tenues les plus simples.
En voici un qui a plus d’un tour dans son sac : Le collier plastron
C’est un collier imposant souvent porté près du cou qui a le pouvoir indéniable de donner du style à une tenue. Il se porte soit à même la peau mais habille volontiers les cols de chemise, les cols ronds, les cols bateau.
Étant considéré comme une pièce forte et si qui plus est, vous jetez votre dévolu sur un plastron de caractère, contrebalancez en l’associant à une tenue sobre et surtout, calmer le jeu avec les autres bijoux portés, pas de grosses boucles d’oreilles au risque de ressembler à un sapin de Noël de grandes surfaces… Et petit détail mais non des moindres, le plastron ne supporte pas de partager notre joli cou car lui seul a cet honneur de sublimer notre décolleté 😉

Et dans la famille ’bijoux booster de style’, nous avons la bague !
Mais pas n’importe quelle bague, je parle ici de THE BAGUE, celle qu’on ne peut pas louper et qui attise toutes les convoitises, la bague qui en impose.
Il y a peu de temps que je me suis laissée tenter par ce type de bague. En vérité, je n’osais pas pour la simple et bonne raison que je n’aime pas mes mains. Or, mettant en application les conseils que je donne aux autres, j’ai enfin trouvé la forme et le style de bagues qui me conviennent parfaitement. Du coup, j’ai même remarqué que quand je porte ces bagues ‘voluptueuses’, la gestuelle de mes mains est plus féminine.
Si vous n’avez pas l’habitude de ces gros volumes à vos petits doigts, je vous conseille de commencer par une bague avec une belle pierre colorée et lumineuse montée sur un anneau en métal, associée à une robe habillée ou à un jean et un t-shirt pour un look plus décontracté, vous ferez votre petit effet !

Je ne pourrais pas conclure cet article sans vous parler des boucles d’oreilles, ma passion de toujours.
C’est le bijou que j’affectionne tout particulièrement ! Et je ne sors jamais sans, même pour aller courir ou marcher, j’ai la paire adaptée et on ne se moque pas, s’il vous plait 😉
C’est vrai que c’est encore une fois une affaire de goût car chacune d’entre nous a son bijou fétiche pour se mettre en valeur mais personnellement, je trouve que les boucles d’oreilles n’ont pas d’égales pour sublimer notre féminité, styliser une tenue et maquiller notre visage. J’entends par là qu’elles sont capables d’apporter lumière et couleur à notre joli minois .
Si vous vous demandez quelles formes, quelles tailles et quelles couleurs choisir, j’ai juste envie de vous dire : ESSAYER et COMPARER
Oui, bien sûr, certaines couleurs vont illuminer votre teint alors que d’autres vont l’éteindre.
Oui, bien sûr, certaines formes vont allonger votre visage et d’autres l’arrondir ou le durcir.
Oui, bien sûr, certaines tailles ne seront pas adaptées.
Oui bien sûr demandez conseil mais avant tout, faites-vous plaisir, fiez-vous à vos intuitions et surtout, n’essayez pas de porter les mêmes boucles que la copine Augustine, ça ne fonctionnera pas forcément car, je cite ‘le bijou ne ment pas’, il parle de nous, alors autant que cette communication indirecte soit authentique non ?

Vous aimerez aussi :

  1. Antunes

    mai 5

    Comme toujours, des conseils avisés ! Merci pour ce petit rappel qui tombe à pic.
    À bientôt,
    Sandrine A

    • Véronique

      mai 5

      Bonjour Sandrine,
      Si mes articles vous donnent des petits coups de pouce, j’en suis super contente !
      Je pensais aussi donner quelques marques que j’aime bien et où dénicher de jolies pièces, je pense que ça peut donner des idées aussi 😉
      A très bientôt !

  2. Dominique Gasse

    mai 5

    Comme toujours de bons conseils!!
    Je prends vraiment un grand plaisir à te lire. C’est pétillant !!
    Gros bisous.
    Dominique

    • Véronique

      mai 5

      Coucou Dominique,
      Ton message me fait chaud au cœur!
      Je sais que toi aussi tu es fan des bijoux 😉
      Je t’embrasse bien fort .

  3. Gaudin mireille

    mai 5

    Comme toujours je suis « emballée  » une superbe photo et quel STYLE, je parle bien sûr de l’écriture sans compter sur les conseils judicieux. BRAVO et BISOUS ta fidèle lectrice, Maman

    • Véronique

      mai 5

      Merci Maman!Et tu comprends mieux pourquoi je t’ai conseillé d’ajouter un joli collier à ton ensemble pantalon/ haut bleu 😉
      je t’embrasse fort

  4. Encore un super article!

    • Véronique

      mai 10

      Merci beaucoup Jennifer !

  5. Mireille

    mai 10

    Coucou. C’est avec les bijoux que je pousse la porte de ton blog…. ça t’étonne?
    J’aime les bijoux et j’aime les histoires. Alors j’adore les histoires des bijoux. Les histoires qui lient les personnes à leurs bijoux. Les bijoux qui racontent nos histoires…
    –  » Ah Mireille ce collier si tu savais… » (d’ailleurs tu n’as pas raconté… mais le collier parlait…)
    Mais avec ton article je me rends compte que j’ai lu très peu de choses sur ce sujet. Je ne me souviens pas d’article de ce type, de conseils en bijou. Et tu fais ça tellement bien.
    Et puis tu m’as donnée envie de lire encore sur ces « fameux » bijoux. Merci.
    Je t’embrasse bien fort.

    • Véronique

      mai 10

      Waouh… j’ai découvert ce matin ton message et tu m’as fait une belle surprise !!!
      Ton regard est précieux…et je te dis ‘un grand merci’ d’avoir franchi la porte 😉
      Je t’embrasse fort .

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *