Anticerne et correcteur, connaissez-vous la différence ?

11 février
1 Commentaire

Vous savez que j’ai deux jobs dans ma vie ? Hé oui je suis aussi enseignante et entre midi et deux, les instits ça parle pédagogie mais pas que, fort heureusement d’ailleurs!
Donc l’autre midi, à la pause déjeuner, nous étions réunies les sept maîtresses de l’école et discutions à bâtons rompus d’un sujet qui déchaine les passions : la différence entre l’anticerne et le correcteur.
En écoutant mes collègues et leurs avis très divergents, je me suis aperçue que la différence entre ces deux cosmétiques n’était pas si simple à comprendre voire complètement méconnue ou pire erronée.
En conseillère en image et de surcroît pédagogue (j’me la pète un peu là!), je me suis dit que ce ne serait pas inintéressant de rédiger un  article sur le sujet qui je l’espère, vous aidera à y voir plus clair et effet collatéral vous permette d’utiliser ces deux produits à bonne escient !

Pré-requis indispensables avant toute utilisation:

– Le correcteur et l’anticerne sont vos deux alliés make-up pour avoir un teint zéro défaut et vous sentir fraîche et dispose (Attention effet limité quand même si vous sortez d’une bonne gastro ou si vous n’avez pas dormi depuis plusieurs nuits !!!).
La grande différence entre le correcteur et l’anticerne, c’est que le premier corrige, tandis que le second illumine.

Passons maintenant à leurs descriptions:

 

Le correcteur permet de corriger différentes imperfections: les rougeurs, les tâches, les cernes, les veines etc. Il est donc généralement très couvrant puisqu’il doit carrément annuler une couleur.
Houlà je vous sens paniquer et penser «OK c’est bien beau tout ça mais j’vais jamais savoir quelles couleurs appliquer ?»
NO STRESS, deux solutions :
– Soit vous vous faites conseiller par une professionnelle, notamment chez Bobbi Brown ou chez Mac, les maquilleuses sont à la pointe question « correcteurs ».
– Soit vous avez envie de prendre les rennes et vous vous intéressez aux principes de la colorimétrie.
Je vous explique : voici une roue de couleur, en face de chaque couleur se situe sa couleur complémentaire. Lorsque ces deux couleurs sont placées l’une sur l’autre, elles s’annulent. En maquillage, cette roue est très facile à utiliser, il suffit de repérer la couleur du problème à camoufler et d’appliquer par dessus un correcteur de la couleur opposée. Par exemple, vous avez des petites veines bleutées apparentes autour des yeux, un correcteur pêche (orangé) viendra annuler le bleu ou vous avez des rougeurs  autour des ailes du nez (on est nombreuses dans ce cas de figure), un correcteur vert cachera comme par miracle ces maudites rougeurs.
Par contre, une fois la correction réalisée, il est indispensable d’utiliser un autre correcteur/anticernes, cette fois-ci dans la couleur de votre carnation, pour que la correction soit invisible.

 

L’anticerne est là pour effacer les signes de fatigue, illuminer un regard, notamment au niveau du contour de l’œil.  En général, il s’applique après le fond de teint mais là encore il y a débat car certaines femmes vous diront qu’elles l’appliquent avant. J’ai donc envie de vous dire Faites comme vous le sentez !
Moi perso, je l’applique après mon fond de teint pour renforcer l’effet illuminateur de l’anticerne.
Dans le cas d’un fond de teint poudre, il s’applique avant sinon effet plâtre garanti !
L’anticerne se choisit un à deux tons plus clairs que votre fond de teint car petit rappel, il sert à éclaircir vos cernes donc à apporter de la lumière !

 

L’application

Le correcteur comme l’anticerne s’applique en déposant d’abord la matière au pinceau puis vous tapotez avec le bout du doigt. Si vous lissez les produits, vous n’obtiendrez aucune correction. Enfin pour fixer la matière, vous déposez une poudre libre très légère.

Voilà les filles, vous connaissez maintenant les bases indispensables. Il est évident qu’un cours de maquillage peut vous faciliter un peu la tâche pour la maitrise de leurs applications car comme pour tout c’est en faisant qu’on apprend !
Parole d’instit et de conseillère en image !


Mes correcteurs chouchous : Mac, Bobbi Brown ,Laura mercier

Mes anticernes chouchous : London Rimmel, Mac, Nars


  1. Gaudin mireille

    février 12

    Je les attends toujours avec impatience, enfin un nouvel article !
    Super intéressant, merci pour les conseils. Bravo☺

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *