A propos

veronique_0009-petite

Véronique Conte Gaudin

Ça y est ! Je franchis le pas et je me décide à vous parler de moi (ça fait tout drôle d’ailleurs) et des raisons qui m’ont poussée à devenir conseillère en image.

N’y voyez ici aucune fausse modestie, simplement je ne pensais pas que mon histoire pouvait intéresser et pourtant bien des personnes que j’ai rencontrées m’ont souvent demandé de raconter comment j’en étais arrivée là.

Commençons par le déclencheur.

Je suis un pur produit Éducation Nationale. Enseigner et transmettre sont une véritable vocation mais à ce moment de ma vie, virage de la quarantaine,  je me sentais comme prise au piège, essoufflée, sans perspective d’évolution, pas forcément très bien dans mes baskets …

Alors, j’ai écouté ma petite voix intérieure, celle qui nous dit de faire attention aux signaux d’alerte que la vie nous envoie  discrètement mais sûrement.

Dans la foulée mon mari (Oh comme je lui en suis reconnaissante !!!) m’offre un relooking sur Paris où je n’avais encore jamais mis les pieds ! (si, si c’est possible) et là j’ai vécu deux journées incroyables.

Des personnes aux petits soins pour me chouchouter, me maquiller, me coiffer et m’habiller dans des boutiques où je ne serais jamais entrée, bref une vraie Pretty Woman (ça vous parle ?).

Et de là, le fameux petit vélo qu’on a tous dans nos têtes s’est  mis en route.

J’ai vécu un pur moment de bien-être et de retrouvailles avec moi-même et je ne veux pas que l’aventure s’arrête !

Ce relooking me rebooste dans mon image de femme et me redonne aussi une énergie de dingue !

Jusqu’au point de me faire comprendre que j’avais trouvé mon chemin.

Des idées ont surgi et je me suis dit : « valoriser son apparence donne des ailes et apprendre aux autres à se mettre en valeur, c’est bien ce que j’ai envie de faire. »

Me voilà donc en mode « warrior » pour concrétiser mon projet.

Arrive alors la phase Formation à ce nouveau métier.

Tout en exerçant mon métier d’instit, je me forme à la colorimétrie, au maquillage, au stylisme, à la coiffure avec au bout du parcours une certification digne de ce nom et RECONNUE !

Puis tout s’est enchainé.

Création de la société L’image en chemin et son évolution, rythmée par des moments inoubliables comme le défilé pour les Galeries Lafayette, mes interventions sur l’image dans les maisons familiales rurales, les missions pour Camaïeu sous la houlette de Caroline Baly, les maquillages sur les mariages et toujours ma famille qui m’entoure et me soutient quoiqu’il arrive !

Aujourd’hui je prends à nouveau un virage et je me lance dans l’écriture d’un BLOG grâce auquel je vais vous faire découvrir les histoires de ces femmes et de ces hommes qui ont croisé mon chemin et qui révèlent combien avoir du style, son style, n’est pas inné .
Mais bien au contraire cela s’apprend et sans limite d’âge !
Plutôt optimiste comme message non ?

Vous savez c’est comme un enfant à qui on va apprendre à lire, ce n’est pas pour autant qu’il dévorera des tas de bouquins mais il aura le pouvoir de choisir et de lire ce qu’il veut puisqu’il sait.

Sublimer et apprendre à sublimer son image pour moi c’est pareil, avec des jours où on a envie, d’autres moins ou pas du tout mais à la différence près que c’est nous qui SAVONS faire et que cela nous apporte du bon, du bien être et de la liberté !

COMMENTAIRES FERMÉS